}

Les alopécies : Androgénétique (calvitie), Diffuse et Areata

Publié le 25-03-2016





Nous abordons dans cet article les différents types d'alopécies : Androgénétique (aussi appelée calvitie), Diffuse, Areata et par plaques. Certaines sont temporaires lorsque d'autres sont irrémédiables et directement liées aux hormones et à notre génétique : si vous n'avez pas encore déterminé le type de chute qui vous concerne voici les informations essentielles à connaître.






L’être humain possède 100 000 à 150 000 cheveux qui se composent en deux parties :

    • La partie visible, qui correspond à la tige capillaire
    • La partie interne, c'est-à-dire le follicule pileux qui se trouve sous le cuir chevelu


La vie du cheveu se déroule en 3 phases :

    • La phase anagène : elle correspond à la formation du cheveu. Elle dure de 2 à 4 ans.
    • La phase catagène : le cheveu a atteint sa longueur maximale. Il demeure 3 semaines.
    • La phase télogène : le cheveu tombe dans les 3 mois.


La chute du cheveu est un phénomène normal concernant chaque individu, indépendamment du sexe ou des origines, et se caractérise par une perte de 50 à 100 cheveux par jour. Au-delà de cette quantité la perte de cheveux devient une pathologie, parfois légère et passagère, mais parfois sévère et irrémédiable. Dans ce dernier cas, les solutions restent actuellement le port d'une chevelure d'appoint de type complément capillaire, volumateur ou perruque, celles-ci ayant connu d'énormes progrès esthétiques au cours des 15 dernières années.


Le terme médical de la perte du cheveu se nomme l’alopécie. Elle se révèle sur plusieurs formes :

Chute de cheveux femme


L’ALOPÉCIE DIFFUSE (ou EFFLUVIUM TÉLOGÈNE)


Précisons tout d'abord que dans certains cas une chute de cheveux donnant lieu à une chevelure "à l'allure diffuse" est en fait un marqueur d'une alopécie androgénétique annoncée (calvitie). En effet, l'apparence de celle-ci pouvant prêter à confusion, il est important de pouvoir en déterminer clairement la cause. Une chevelure de densité réduite, donnant une allure "diffuse", peut donc soit être une alopécie diffuse soit une alopécie androgénétique. Uniquement votre dermatologue est apte à en déterminer la cause.

Revenons donc sur l'alopécie diffuse, aussi appelée effluvium télogène : elle correspond à un passage prématuré des cheveux en phase télogène impliquant une mort rapide de ces derniers. Parfois temporaire, elle concerne majoritairement les femmes mais peut aussi toucher les hommes. L'effluvium télogène peut survenir lors de changements de saisons, particulièrement à l’automne et au printemps, mais résulte aussi fréquemment d'un trouble organique :

    • Carences nutritionnelles (manque de fer, de zinc, d’acide folique, vitamine B12)
    • Régimes
    • Puberté, grossesse, accouchement, ménopause
    • Troubles de la fonction thyroïdienne
    • Troubles des hormones sexuelles
    • Troubles métaboliques (foie, rein)
    • Pilule
    • Médicaments


Si elle est liée à des carences ou à un régime, seul l’équilibre alimentaire peut rétablir le processus normal du cycle du cheveu. Dans le cas d'un trouble hormonal, un changement de pilule peut parfois stopper cette chute de cheveux. Pour les troubles fonctionnels, le suivi médical permet généralement de réguler le phénomène.


Alopécie androgénétique chez l'homme


L’ALOPÉCIE ANDROGÉNÉTIQUE


L'alopécie androgénétique (parfois appelée "androgénique") est la plus connue et fréquente des chutes de cheveux... vous en avez forcément entendu parler car elle se nomme aussi calvitie ! Cette chute provoque la perte graduelle des cheveux sous l’influence des hormones mâles, c'est à dire de la testostérone. Sous l’influence de celle-ci, le follicule pilaire se fragilise et rétrécit, donnant lieu à un ralentissement de la production des cheveux et impliquant la raréfaction de ceux-ci.

Bien connue chez les hommes (95% des cas), elle touche aussi les femmes.


L’alopécie androgénétique chez l’homme


L’alopécie androgénétique se remarque par "cette fameuse calvitie qui donne une allure plus âgée ainsi qu'une coupe de cheveux tel un moine"... En effet, la principale gène reste esthétique, cette maladie n'ayant aucune influence sur notre santé physique. Elle se retrouve très souvent chez un parent ou un des grands-parents, le facteur génétique pouvant être apporté tant par la mère que par le père.

Elle apparaît plus souvent après la quarantaine (plus de 50% des hommes caucasiens) mais peut malheureusement débuter après la puberté, il n'est malheureusement pas rare que notre équipe apporte ses services à des jeunes hommes de 18 ou 20 ans.


L’alopécie androgénétique chez la femme


Quand les différentes causes de l’alopécie diffuse sont écartées (étape très importante chez la femme, n'hésitez pas à consulter votre dermatologue), on considère qu’il s’agit d’une alopécie androgénétique d’ordre familial (nommée aussi calvitie féminine banale).

Tout comme chez les hommes elle se caractérise par une diminution du volume de cheveux, généralement dans les zones du dessus et du devant du crâne, ainsi que la zone du vertex.

Les cheveux de la couronne ne subissent pas la chute car ils sont génétiquement programmés de manière différente. Ces zones peuvent servir de zones donneuses dans l'éventualité d'une greffe capillaire cependant cette technique donne généralement de mauvais résultats esthétiques pour les chutes moyennes ou fortes. 


L’ALOPÉCIE AREATA (perte du cheveu circulaire)


L’alopécie areata se manifeste en l’espace de peu de temps. Elle s’identifie par une atteinte en "patch" plus ou moins gros et à un ou plusieurs endroits du crâne. Hommes et femmes sont touchés. On évoque actuellement une origine auto-immune, il est probable que la cause soit héréditaire.


LES ALOPÉCIES PAR PLAQUES


La pelade


La pelade est une maladie auto-immune, c'est à dire que le système immunitaire s’attaque à ses propres cheveux. Il existe une prédisposition génétique à celle-ci. Ce phénomène s’effectue par poussées et alterne les phases de chute de cheveux et de repousse.

La pelade ophiasique se localise au début au niveau de la nuque et remonte vers l’arrière des oreilles.

La pelade décalvante totale consiste à la disparition totale du système pileux, aussi appelée Alopecia Totalis.


La teigne


L’alopécie par plaques associée à des squames (pellicules), à des cheveux cassés courts, à des pustules ou à des croûtes doit orienter vers la teigne. Elle concerne une atteinte du cheveu par un champignon microscopique. Celle-ci est contagieuse. Il est nécessaire de repérer rapidement le champignon responsable afin de traiter le patient atteint ainsi d’identifier tous porteurs contaminés entourant le patient.



COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier des commentaires.